Genève: Hédiger inculpé d'abus d'autorité - il crie au scandale

GENèVE - André Hédiger va être inculpé mardi pour abus d'autorité. Le conseiller administratif de la Ville de Genève est accusé d'avoir fait annuler environ 35 amendes d'ordre qui lui ont été infligées au cours des dix dernières années.Le juge d'instruction reproche également au magistrat communiste d'avoir demandé et obtenu l'annulation de contraventions reçues par des tiers. Une "décision inique et scandaleuse", vraisemblablement téléguidée par le procureur général Daniel Zappelli, dénonce l'avocat de M. Hédiger.L'avocat conteste sur le plan juridique l'infraction d'abus d'autorité reprochée à son client. L'inculpation du conseiller administratif repose sur une directive produite en 1998 par l'ancien procureur général Bernard Bertossa, a-t-il rappelé.Or, M. Hédiger pouvait légitimement croire que cette directive ne s'adressait pas aux communes, mais aux fonctionnaires de police, a poursuivi l'avocat. "Notre interprétation s'appuie sur l'avis d'un professeur de droit administratif à l'Université de Genève", a-t-il précisé.L'avocat a ensuite cité des requêtes d'annulation transmises à André Hédiger par l'actuel maire de Genève Manuel Tornare ou l'ex-conseillère d'Etat Micheline Spoerri. "Ceci démontre bien qu'il s'agit d'une pratique reconnue, admise par tous", a-t-il estimé.Le juge d'instruction estime pour sa part que les communes, au-delà de l'agent verbalisateur, "n'ont pas de compétences propres pour intervenir et annuler des amendes d'ordre". M. Hédiger avait été entendu par le juge comme témoin dans cette affaire vendredi.André Hédiger est responsable depuis près de 19 ans du Département municipal des sports et de la sécurité. L'élu du Parti du travail doit devenir maire de Genève à la fin du mois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.