Grippe aviaire: l'UE recommande d'enfermer les chats

BRUXELLES - Après la découverte mardi du premier félin mort de la grippe aviaire en Allemagne, l'UE recommande d'enfermer les chats et de garder les chiens en laisse dans les zones touchées par le virus H5N1. La Suisse n'entend pas conseiller une telle mesure.Une telle décision serait disproportionnée à l'heure actuelle par rapport aux risques, a indiqué l'Office vétérinaire fédéral (OVF). L'OVF pourrait toutefois modifier sa politique si des centaines d'oiseaux morts étaient découverts dans un même endroit, a précisé sa porte-parole Cathy Maret.L'Allemagne a pour sa part ordonné mercredi de telles mesures pour les chats et les chiens dans les zones de protection autour des foyers de grippe aviaire, après la découverte d'un chat mort porteur du H5N1, la forme hautement pathogène du virus, sur l'île de Rügen, dans le nord-est du pays. Il s'agit du premier cas de félin infecté par l'épizootie en Europe.Mercredi, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait considéré comme minime le risque de transmission du H5N1 du chat à l'homme. L'agence de l'ONU n'a toutefois pas exclu cette possibilité dans l'état actuel des connaissances.La maladie a par ailleurs continué à progresser en Europe. Onze nouveaux cas d'oiseaux sauvages porteurs du H5N1 ont été détectés dans le département français de l'Ain, frontalier à la Suisse, où un élevage avait été contaminé pour la première fois dans l'UE.L'Autriche a annoncé de son côté huit nouveaux cas chez des animaux dans la région de Graz, portant à 22 le nombre de cas détectés dans le pays. La grippe aviaire a en outre été signalée pour la première fois en Serbie chez deux cygnes sauvages.En Suisse, une nouvelle zone de surveillance a été mise en place dans les deux Appenzells, au lendemain de la découverte d'un cygne porteur du H5 sur les rives du lac de Constance. Cette mesure couvre désormais toute la rive suisse du lac, sur une distance de 10 kilomètres à l'intérieur des terres.Malgré ces précautions, l'inquiétude est vive parmi la population. En témoigne le nombre d'appels - près de 600 par jour - reçus depuis lundi par les lignes d'urgence de la Confédération. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.