Hans-Rudolf Merz veut exclure les loyers de la TVA

BERNE - La réforme de la TVA sur laquelle planche Hans-Rudolf Merz épargnera les loyers. Ceux-ci continueront d'être exclus de cet impôt, a-t-il assuré dans une interview parue dans "Le Temps". Le ministre reste déterminé à proposer un taux unique.Concernant les produits alimentaires de base, imposés actuellement à 2,4% au lieu de 7,6%, le conseiller fédéral a admis que l'introduction d'un taux de TVA unifié à 5% ou 6% risque de renchérir le prix de certains d'entre eux. Mais il pourrait faire un geste pour atténuer l'impact de cette hausse sur le porte-monnaie des gens modestes."Je n'exclus pas d'accorder une compensation pour les personnes à bas revenu, par exemple par le bais des primes d'assurance", a-t-il déclaré au quotidien. M. Merz a par ailleurs précisé que les biens aujourd'hui exemptés de la TVA n'augmenteront pas forcément de 5% ou 6% car la réforme est aussi censée supprimer les taxes occultes existantes.Hans-Rudolf Merz a en outre répété son opposition à ce que la Confédération introduise une imposition dégressive telle qu'adoptée à Obwald. "L'impôt fédéral direct (IFD) doit jouer un rôle de répartition des ressources", a-t-il justifié.Mais il n'a rien à redire à la décision des Obwaldiens, car ce choix est le "fruit d'un processus démocratique". Selon le ministre des finances, "cela ne pose pas de problème dans un petit canton tant qu'il reste en mesure d'assumer ses responsabilité vis-à-vis de ses citoyens". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.