Inauguration de l'ambassade de l'UE à Berne sur fond de fiscalité

BERNE - La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey et la commissaire européenne Benita Ferrero-Waldner ont inauguré mardi à Berne l'ambassade de l'UE en Suisse. Les deux femmes ont parlé de l'avenir et se sont à nouveau renvoyé la balle sur la fiscalité des cantons."Enfin, ce jour est arrivé", a déclaré Mme Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux relations extérieures, lors d'un bref discours devant le bâtiment de l'ambassade. La cheffe de la diplomatie suisse a elle évoqué un moyen de "faciliter la compréhension entre deux partenaires".Mme Calmy-Rey a salué avec cette inauguration la reconnaissance par l'Union européenne de la voie bilatérale avec la Suisse. Quelque 120 accords lient les deux parties, "vingt gros et une centaine de petits", a insisté Mme Ferrero-Waldner.Mme Ferrero-Waldner a refusé d'évoquer une "dispute fiscale". Elle a préféré parler d'une "aide d'Etat" sur les bénéfices réalisés à l'étranger par des holdings dont le siège se trouve en Suisse.Ce dossier est "une affaire qui regarde les Suissesses et les Suisses", a affirmé Mme Calmy-Rey. La présidente de la Confédération a également contesté l'argument selon lequel la Suisse viole l'accord de libre-échange de 1972.Mme Ferrero-Waldner a malgré tout parlé de la Suisse comme d'un "partenaire privilégié" sur le commerce et les valeurs démocratiques "enracinées depuis des siècles" en Suisse. Mais elle a répété que la porte d'une adhésion n'était pas fermée.Un scénario contesté mardi par l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), qui estime dans un communiqué que cette délégation de la Commission européenne "cimente" la non-adhésion de la Suisse à l'UE. L'UDC a pour sa part dénoncé un "temple de propagande de l'UE" en Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.