Insurrection hongroise: homage au courage hongrois de 1956

BERNE - L'ancien conseiller aux Etats Gilles Petitpierre a rendu hommage vendredi soir à Fribourg au courage des Hongrois au moment de l'insurrection de 1956. Il a appelé les Suisses à "ne pas renier" l'élan de solidarité de l'époque lors de la votation du 26 novembre.L'ancien conseiller fédéral Kaspar Villiger doit prononcer un discours lors d'une autre cérémonie à Zurich. Parmi les autres événements prévus, une exposition de photographies retrace jusqu'au 11 novembre à Lausanne les étapes de l'insurrectionGilles Petitpierre a par ailleur déclaré que "Les Hongroises et les Hongrois de 1956 avaient donné de la dignité et du courage une illustration héroïque dont le rayonnement ne peut cesser d'éclairer non seulement l'histoire mais aussi et surtout l'avenir".De son côté, le gouvernement hongrois craint de nouvelles violences dans les rues de Budapest. Des manifestants hongrois prévoient une trentaine de rassemblements, pour le cinquantenaire de l'écrasement de l'insurrection de 1956 par l'armée soviétique.Le Fidesz, principale formation de l'opposition, organise une grande manifestation aux flambeaux et une série d'organisations extrémistes doivent défiler elles aussi dans des cortèges distincts. Le Parti socialiste, au pouvoir, entend marquer également l'événement."Selon nos informations, des personnes liées à des groupuscules d'extrême droite comptent provoquer des troubles violents le 4 novembre", a affirmé Gyorgy Szilvasy, directeur de cabinet du premier ministre, à l'agence de presse magyare MTI.Malgré près de sept semaines de manifestations, provoquées par l'aveu par le premier ministre socialiste Ferenc Gyurcsany qu'il avait menti à la population pour remporter les législatives d'avril, le gouvernement est toujours solidement en place.Le Fidesz a accusé la police d'avoir fait un usage excessif de la force contre les manifestants le 23 octobre, jour anniversaire du début de l'insurrection de 1956.Au total, près de 400 personnes ont été blessées dans les manifestations depuis la divulgation, le 17 septembre, d'un enregistrement dans lequel Gyurcsany reconnaît avoir menti sur l'état réel du déficit budgétaire. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.