Interdire la fumée passive dans les lieux publics: en bonne voie

LAUSANNE - Les ennemis de la fumée passive ont le sourire en Suisse romande. Après Genève où le texte a abouti, ils ont déposé leurs intiatives dans les cantons de Vaud, Neuchâtel et Fribourg, munies à chaque fois de beaucoup plus de signatures que nécessaire.A Neuchâtel et Fribourg, le succès est également au rendez-vous, puisque, respectivement, plus de 12'000 et 13'000 personnes ont signé le texte, soit plus du double requis. Les initiants ne comptent pas en rester là et ont annoncé que des comités étaient en formation dans les cantons du Jura et du Valais.Notre projet a "fait un tabac", s'est félicité à Lausanne Laurent Leiser, président du comité d'initiative "Fumée passive et santé". Au total, le texte visant l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics a recueilli 22'700 signatures, 90% de plus que le minimum légal.La solution de fumoirs indépendants, comme le propose l'initiative du député vert vaudois Christian Van Singer, ou de salles ventilées est exclue car les lieux ne sont alors pas "totalement exempts" de fumée, a affirmé Pascal Diethelm, président d'OxyRomandie. De plus, si des oppositions naissent au début contre l'interdiction, celle-ci est en général plébiscitée par la suite, comme en Irlande.Les initiants récusent tout extrémisme dans leur attitude et laissent vite entendre que celui qui ne suit par leur argumentation aurait le cerveau intoxiqué par le lobby du tabac. La fumée passive tue 29 bébés par an en Suisse, ont martelé les initiants, soulignant qu'une femme enceinte voit son métabolisme se modifier après quelques minutes seulement d'exposition à la fumée.Les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie et du tourisme ont tout à gagner avec l'interdiction de fumer dans les lieux publics. "Les affaires sont stimulées" par une telle mesure, a déclaré Pascal Diethelm, la clientèle exigeant des lieux "non-contaminés, sans exception". GastroSuisse se trompe donc et ne défend pas les intérêts de ses hôtes, a-t-il ajouté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.