Interruptions de grossesse en 2005: leur nombre est resté stable

NEUCHâTEL - En 2005, au moins 10'774 femmes ont subi une interruption de grossesse en Suisse. Près de 150 avortements pour 1000 naissances ont été enregistrés, des chiffres similaires aux deux dernières années, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS).En moyenne, sept interruptions de grossesse se sont pratiquées pour 1000 femmes âgées de 15 à 44 ans, communique l'OFS. Et de préciser que ces taux sont relativement bas par rapport aux autres pays européens.Les chiffres concernant les adolescentes (15 à 19 ans) sont également relativement modestes avec un taux d'interruptions de grossesse inférieur à six pour 1000 jeunes filles, poursuit l'OFS. Environ 1% des femmes ayant subi un avortement avaient moins de 16 ans.Une moitié des interruptions de grossesse a été provoquée par voie chirurgicale, l'autre par voie médicamenteuse. Environ 95% des ces avortements ont été pratiqués au cours des 12 premières semaines de la grossesse. Au-delà de ce délai, l'interruption n'est autorisée que si des raisons médicales particulières l'exigent ou si la femme est en état de détresse profonde.Un peu moins de 95% des femmes qui ont avorté en 2005 vivaient en Suisse et 88% ont subi cette intervention dans leur canton de domicile, précise l'OFS. A noter que la moitié des femmes ayant subi un avortement en 2005 étaient de nationalité étrangère. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.