Joseph Deiss: "je pars serein et sans amertume"

BERNE - Joseph Deiss quitte le Conseil fédéral "serein et sans amertume. Ma décision a été difficile à prendre, c'est pourquoi il fallait la prendre seul", a-t-il déclaré samedi devant les délégués du Parti démocrate-chrétien réunis samedi à Coire."Je suis heureux de partir à un moment où l'économie va mieux et où mes relations avec le parti sont bonnes", a-t-il ajouté. En ce qui concerne les raisons de son retrait, le conseiller fédéral n'a pas vraiment donné de nouveaux éléments. Il a toutefois reconnu que le climat politique actuel et les tensions au sein du Conseil fédéral "ont joué un rôle en arrière fond".Selon lui, ce départ "est une chance pour le PDC". Convaincu que son parti sortira gagnant des élections de 2007, il a appelé les délégués et la direction du parti "à en faire quelque chose". Les délégués lui ont rendu hommage avec une longue "standing ovation".La présidente du parti, Doris Leuthard, a indiqué que l'annonce de son départ lui "est restée en travers de la gorge". "Nous respectons cette décision. Il nous faut maintenant nous asseoir et la laisser agir sur nous", a-t-elle dit.Elle n'a pas encore décidé si elle sera candidate à la succession de Joseph Deiss. "Je ne pense pas que je me laisserai influencer. Je ne vais pas lire les journaux", a-t-elle déclaré non sans un sourire à la Radio Suisse romande."Je vais avoir mes sentiments sur ce que j'aimerais pour le parti, pour le pays et pour le Conseil fédéral", a-t-elle ajouté. "C'est une question très personnelle et je réfléchirai aux avantages et désavantages, ainsi qu'aux conséquences sur ma vie privée", a précisé la présidente du Parti démocrate-chrétien et conseillère nationale argovienne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.