Journée mondiale du sida: Zeltner critique les mesures d'économie

BERNE - Le directeur de l'OFSP Thomas Zeltner a critiqué les mesures d'économie dans le domaine de la prévention, à l'occasion de la journée mondiale du sida. De 16 millions de francs en 1993, les crédits fédéraux sont retombés aujourd'hui à 10 millions. "Le seuil critique est atteint", a affirmé le chef de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à la radio alémanique DRS. Il a regretté la suppression du poste de responsable de la lutte contre le sida dans de nombreux cantons, alors que la population fait preuve de plus en plus de négligence en matière de protection et que le nombre de nouvelles infections augmente. Plus de 20 000 personnes vivent avec le VIH ou le sida en Suisse. Chaque jour, deux nouveaux cas sont diagnostiqués. Pour favoriser la prise de conscience dans ce domaine, des actions sont menées jeudi dans toute la Suisse. Cette année, l'Aide suisse contre le sida lance un appel à l'ouverture et à la tolérance. La discrimination et la stigmatisation des personnes séropositives sont en effet toujours une réalité. Par exemple, les personnes concernées risquent de perdre leur travail si elles parlent ouvertement de leur infection. Elles sont aussi fortement désavantagées lorsqu'elles souhaitent conclure une assurance. L'année dernière, quelque 90 personnes sont mortes du sida en Suisse. L'épidémie du sida continue de s'aggraver dans le monde: elle a fait 3,1 millions de morts cette année, dont 570 000 enfants. Plus de 40 millions de personnes sont contaminées. Selon le Programme commun de l'ONU sur le sida et l'Organisation mondiale de la santé, près de cinq millions de personnes ont été infectées en un an, dont 700 000 enfants de moins de 15 ans. La pandémie frappe surtout l'Afrique et l'Asie. Quelque 25 000 Suisses ont signé la pétition en faveur de la distribution de médicaments contre le sida en Afrique. Le texte doit être déposé mercredi soir au Palais fédéral. A cette occasion, 8000 bougies symbolisant le continent africain seront allumées sur la Place fédérale, a indiqué jeudi Marianne Tellenbach, responsable de la communication à l'Entraide protestante suisse (EPER). La pétition réclame de la Confédération qu'elle augmente sa contribution dans la lutte contre le sida. Elle demande aussi aux firmes pharmaceutiques d'abandonner leurs droits sur les brevets des médicaments contre le VIH. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.