Jura: le ministre Jean-François Roth ne briguera pas une 4e mandat

DELéMONT - Jean-François Roth ne briguera pas un 4e mandat lors des élections cantonales jurassiennes en octobre. Le ministre démocrate-chrétien âgé de 54 ans, véritable homme fort du gouvernement, a annoncé qu'il quittait la politique active."Douze ans, ça suffit", a souligné M. Roth. "J'éprouve le sentiment d'avoir bien rempli le contrat avec le peuple jurassien", a ajouté le ministre, qui a exprimé sa satisfaction d'avoir illustré au mieux l'image d'un canton ouvert et tolérant.Durant ses douze années au gouvernement, Jean-François Roth a su donner une impulsion au canton du Jura: sur le plan économique avec l'arrimage au pôle rhénan et sur le plan politique avec l'évolution positive de la Question jurassienne.Mais le ministre a aussi dû essuyer des revers, le plus cinglant étant le rejet en votation du projet "Jura pays ouvert". Ce concept de développement devait renforcer l'attractivité du canton. "Jura pays ouvert" était le premier grand projet lancé par le canton du Jura depuis son entrée en souveraineté.Au gouvernement depuis 1994, Jean-François Roth a voulu faire du canton du Jura un canton adulte. Il n'a pas hésité à dénoncer avec virulence certaines actions menées par le groupe Bélier comme lors du Marché-Concours de Saignelégier ou des célébrations marquant le 25e anniversaire du canton.Figure charismatique qui dépasse les frontières cantonales, le ministre jurassien de l'économie et de la coopération avait été en 1999 candidat à la succession de Flavio Cotti au Conseil fédéral. Jean-François Roth a également siégé au Conseil des Etats de 1987 à 1994. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.