Kosovo: réaliser le rêve d'indépendance de Rugova, selon la presse

PRISTINA - Pour la presse du Kosovo, la mort du président Ibrahim Rugova constitue la fin d'une époque. Les médias appellent désormais la classe politique à réaliser le rêve que le "Gandhi des Balkans" n'a pas pu achever: l'indépendance."La mort du président Rugova représente la fin d'une époque et le début d'un temps nouveau", a écrit le quotidien "Express". "On disait toujours que M. Rugova avait de la chance et qu'il était un des rares a être marqué d'une bonne étoile. Il n'a pas eu de chance mais son étoile continue de rayonner et montre le chemin pour continuer notre devoir commun" d'obtenir l'indépendance, a-t-il souligné.Ironie du sort, ajoute "Express", celui qui a fait le plus pour l'indépendance du Kosovo ne sera pas là pour la voir se réaliser. "Le Kosovo a perdu son président dans le dernier virage sur le chemin de l'indépendance", a souligné le journal "Koha Ditore"."Le Kosovo doit retrouver sa force (...) et continuer la lutte pour l'indépendance. Il ne reste plus qu'une bataille avant la victoire", a-t-il ajouté."La mort du président Rugova représente une grande perte pour le Kosovo. Elle intervient dans une année décisive quand le pays doit accomplir son but principal: l'indépendance", a souligné "Koha Ditore". Des pourparlers ont commencé en novembre sous l'égide de l'ONU afin de définir le statut de la province serbe, actuellement administrée par la communauté internationale.Après la mort de M. Rugova, la police était en alerte dimanche au Kosovo, en particulier dans le chef-lieu de la province, Pristina. Le gouvernement a décrété un deuil national de cinq jours et les funérailles du président, décédé samedi à l'âge de 61 ans des suites d'un cancer du poumon auront lieu jeudi.De son côté la presse belgradoise a largement consacré ses "Unes" au décès de M. Rugova, généralement sans faire de commentaires. "La guerre entre les Albanais commence", a toutefois estimé le quotidien "Glas javnosti" a côté d'une grande photo du président défunt."Le dernier représentant de la ligne modérée parmi les Albanais a disparu. La guerre de succession (...) fait rage", a ajouté le journal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.