La chaleur de cet hiver plaît aux parasites et aux insectes

BERN - Les parasites pourraient proliférer si les températures ne chutent pas drastiquement au cours des prochaines semaines. Des morsures de tiques ont déjà été signalées cette année.Or les tiques ne sont pas sans danger pour l'homme. Ces parasites peuvent en effet inoculer la maladie de Lyme ou l'encéphalite à tiques, contre laquelle il existe toutefois un vaccin. Un plus grand nombre d'insectes arrive à maturité lorsque l'hiver est aussi doux. Les premiers larves de mouches sont d'ailleurs déjà nées.Les pucerons profitent aussi de la douceur, mais indirectement. Ces minuscules parasites passent l'hiver sous forme d'oeuf et se sentent bien au froid. Si les températures sont trop élevées, ce qui est le cas cette année, une proportion plus importante ne voit jamais le jour.Par contre, les pucerons qui vont naître seront moins entravés dans leur développement qu'à l'accoutumée. "Les pucerons ont en principe des ennemis naturels à combattre, comme les coccinelles", note Christian Schweizer. Mais ces dernières, qui sont déjà nées, trouvent moins de nourriture pour bâtir une population solide. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.