La Fédération des fonctionnaires de police critique le FC Bâle

BERNE - La Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) se dit effarée par les débordements de supporters qui se sont produits samedi à Bâle après le match de football Bâle-Zurich. Elle critique le club bâlois, qui a failli à sa tâche.La violence massive et la haine à l'état pur avec lesquelles des hooligans ont attaqué les joueurs et les supporters du FC Zurich n'avaient encore jamais été constatées en Suisse dans une telle mesure. Le secrétaire général de la FSFP, Jean-Pierre Monti souligne l'intervention professionnelle des forces policières et rejette toute critique.En revanche, la FSFP s'interroge sur le dispositif de sécurité mis en place, qui relève de la responsabilité de la direction du club bâlois. "Pour cette tâche délicate, il faut engager du personnel de sécurité qui est formé au mieux à cet effet", relève M. Monti."Il est insuffisant de placer dans le stade quelques rares 'stewards' qui sont déjà débordés lors des premières escarmouches", estime le secrétaire général de la FSFP. Il suggère de renforcer la collaboration entre les responsables des stades, les corps de police concernés et la centrale suisse pour le hooliganisme.Pour la FSFP, le hooliganisme est un problème de société qui ne peut être résolu uniquement par la police ou les directions des clubs. Par ailleurs, les fauteurs de troubles ne sont pas de véritables supporters, mais des individus prêts à infliger des souffrances aux autres sans scrupules et qui doivent donc être assimilés à des membres d'une organisation criminelle, écrit la FSFP.La fédération demande aussi que la centrale pour le hooliganisme soit mise en place dès maintenant, sans attendre jusqu'à l'Euro 2008. Elle appelle de ses voeux une banque de données des hooligans, qui repose sur une collaboration nationale et internationale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.