La justice genevoise rejette les critiques à son encontre

BERNE - La justice genevoise rejette dans ses grandes lignes le rapport d'experts, publié le mois dernier, qui met en cause son fonctionnement. Ce document "fait preuve d'une certaine naïveté", a estimé le procureur général Daniel Zappelli.Des experts et des juristes genevois, avaient été mandatés par le Grand Conseil genevois pour faire le point sur la situation à la prison de Champ-Dollon (GE), après que des détenus se sont plaints de leurs conditions d'incarcération. Le rapport qu'ils ont rédigé s'est révélé très dur envers la police et le pouvoir judiciaire.Monsieur Zappelli reproche aux trois auteurs de l'audit d'être quelque peu déconnectés de la réalité. "Ce rapport est le fruit de théoriciens, mais n'a pas de liens avec la pratique", a souligné le magistrat genevois. En outre, certaines données sont oubliées ou font l'objet d'interprétations contestables.La justice genevoise est ainsi critiquée pour recourir trop souvent à la détention préventive et pour de trop longues durées. Daniel Zappelli a admis des lenteurs dans le traitement des dossiers, mais il explique le problème par le manque de moyens dont dispose la justice pour faire face à une criminalité croissante. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.