La Poste veut continuer à supprimer 1000 emplois chaque année

BERN - Comme ces précédentes années, la Poste veut continuer à supprimer plus de mille emplois par an. Son patron Ulrich Gygi l'a annoncé dans une interview publiée par la "SonntagsZeitung". Le Syndicat de la communication exige une garantie de l'emploi.La rationalisation du secteur des lettres va coûter à elle seule 2400 postes d'ici 2009, a déclaré M. Gygi. Par la suite, le géant jaune, qui comptait 41'073 emplois en 2005, va économiser avant tout dans le réseau postal, en transformant des bureaux de poste traditionnels en agences.Ulrich Gygi veut éviter des "comportements à la française" lors des négociations avec les syndicats. L'an dernier, La Poste a dépensé entre 30 et 40 millions de francs pour les plans sociaux, a-t-il dit.Le Syndicat de la communication exige davantage que des plans sociaux. C'est ce qu'ont décidé quelque 500 employés de la Poste réunis en assemblée à Sempach (LU). Les employés plus âgés avant tout doivent pouvoir bénéficier d'une protection contre le licenciement, a déclaré Fritz Gurtner, vice-président du syndicat, à l'ATS.Ces personnes n'ont qu'une seule formation et leurs chances sur le marché du travail ne sont pas bonnes. La durée et l'importance de la garantie de l'emploi devront être discutés avec la direction de la Poste.S'il n'obtient pas la protection contre le licenciement, le syndicat combattra les plans d'externalisation de la Poste, notamment celle de PosteColis auprès de PostLogistics SA, a-t-il menacé. Contestée par les syndicats, la légalité de ce transfert du personnel est actuellement examinée par l'Office fédéral de la justice. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

29.05.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.