La Suisse dans le peloton de tête de la recherche scientifique

NEUCHâTEL - La Suisse reste dans le peloton de tête au niveau mondial en ce qui concerne les capacités d'innovation scientifiques et technologiques. La tendance au recul paraît enrayée, même si un manque de spécialistes affecte certains domaines.En Europe, la Suisse se retrouve à la pointe aux côtés des pays scandinaves et de l'Allemagne, selon la dernière édition de l'European Innovation Scoreboard (EIS) 2005 présenté à Bruxelles par la Commission européenne.Ce rapport analytique tient compte d'un faisceau de paramètres. Il se base notamment sur les dépenses publiques et des entreprises en matière de recherche et de développement (R+D), la formation, le nombre des brevets déposés ou l'accès au capital-risque.Le bon classement de la Suisse reflète tout particulièrement la dynamique des entreprises. Leurs dépenses de R+D sont parmi les plus élevées en Europe. La Suisse montre également un haut degré d'efficience, qui se traduit par sa capacité à utiliser avec succès les investissements pour les concrétiser en innovations.Il y a une année encore, lors de la publication de l'EIS 2004, l'Office fédéral de la statistique (OFS) soulignait le fait que la tendance était plutôt négative. Globalement, ce mouvement paraît avoir été stoppé.Tout n'est pour autant pas réjouissant. La Suisse est ainsi très mal positionnée pour ce qui concerne les salariés formés aux sciences exactes et naturelles, ainsi que les ingénieurs.Dans ce domaine elle n'atteint que les deux-tiers (63 %) de la moyenne européenne, a indiqué à l'ATS une experte de l'OFS qui a par la même occasion relevé que le nombre de brevets tendait aussi à diminuer. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.