L'allocation s'élèvera à au moins 200 francs par enfant en Suisse

BERNE - L'allocation pour enfants s'élèvera à au moins 200 francs partout en Suisse. Après l'avoir refusé de justesse en septembre, le Conseil des Etats s'est rallié par 23 voix contre 19 à ce montant minimal déjà adopté 2 fois par le Conseil national."Ce plancher n'éliminera pas les différences les plus choquantes entre les cantons et il ne fera qu'ajouter une réglementation fédérale aux 26 réglementations cantonales existantes", a critiqué Erika Forster (PRD/SG), en vain. Les démocrates-chrétiens et les socialistes l'ont emporté.Dorénavant, l'aide devra être d'au moins 200 francs par enfant jusqu'à 16 ans et 250 francs pour les jeunes en formation jusqu'à 25 ans. Seuls neuf cantons paient davantage pour l'instant, les allocations familiales variant selon les cantons entre 160 et 444 francs. Le nouveau régime coûtera environ 700 millions à l'économie et 200 millions aux pouvoirs publics.Les charges supplémentaires sont surtout liées à l'allocation pour les jeunes en formation, "mais l'économie a intérêt à investir dans ses jeunes", a soutenu Urs Schwaller (PDC/FR). Il a également réfuté l'argument d'une aide selon le principe de l'arrosoir: en raison de l'impôt progressif, les familles aisées qui en bénéficieront rendront l'argent au fisc.Cela fait exactement 15 ans aujourd'hui que l'initiative Fankhauser que concrétise le projet de loi fédérale sur les allocations familiales a été déposée, a rappelé Anita Fetz (PS/BS).La politique sociale relève de la compétence des cantons, a objecté Pascal Couchepin. Il est trop facile pour l'Etat central de commencer à mettre sous tutelle les cantons dans un domaine où il ne paie rien, a-t-il ajouté.Le modèle de la Chambre du peuple doit servir de contre-projet indirect à l'initiative populaire de Travail.Suisse, qui exige une allocation de 450 francs par mois et par enfant dans tout le pays.Le projet n'est toutefois pas encore sous toit. Les conseillers aux Etats n'ont pas changé d'avis sur le cercle des bénéficiaires des allocations familiales: ils ont maintenu une divergence avec le Conseil national en proposant d'exclure les familles d'indépendants du système.Le dossier retourne au Conseil national. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.