Lausanne: 17 ans de prison et internement pour le père incestueux

LAUSANNE - Le Tribunal criminel de Lausanne a condamné à 17 ans de réclusion un père adoptif qui s'est livré à de graves et multiples abus sexuels sur l'une de ses fillettes. Il a suspendu cette peine au profit d'un internement.Estimant que la culpabilité est très lourde et constatant que l'accusé n'a exprimé aucun regret, la Cour a suivi le Ministère public. La défense a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait recourir contre ce jugement.C'est en raison d'un risque "patent" de récidive et d'une absence totale de volonté de changement que cet "être dangereux, qui ne peut être soumis à aucun traitement", a dû être interné. L'homme a notamment été reconnu coupable de viol et de contrainte sexuelle qualifiée. Il a été déchu de l'autorité paternelle.Durant plus de neuf ans, ce Neuchâtelois de 57 ans a régulièrement abusé de l'une de ses filles adoptives. Les actes ont débuté alors que l'enfant avait moins de deux ans.Le père a consigné dans un journal, sur des milliers de pages, ces actes répréhensibles, dans le but d'"offrir un souvenir" à sa fille de ce qu'ils avaient "vécu ensemble". La Cour ne s'est pas fiée aux dénégations partielles de l'accusé.Pour satisfaire ses pulsions sexuelles, il avait même dressé un tableau des abus commis, ainsi que des statistiques permettant de mesurer leur fréquence. L'homme, qui a "brisé la personnalité de sa fille, au point de la rendre incapable de réagir", a également commis des abus, durant quelques mois, sur sa fille aînée.Le 13 août 2003, des baigneurs d'une piscine publique ont mis fin au calvaire de la fille cadette. Ils ont alerté le gardien, qui a lui-même appelé la police alors que le père se livrait à des attouchements explicites sur la préadolescente, alors âgée de onze ans. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.