Le Conseil des Etats accepte de lever l'interdiction du DPI

BERNE - La Suisse devrait permettre les tests sur l'embryon avant la fécondation in vitro lorsqu'il y a un risque de maladie héréditaire grave. Comme le National, le Conseil des Etats a accepté de lancer les travaux en vue d'autoriser le diagnostic préimplantatoire. La Chambre des cantons a transmis une motion en ce sens de la Chambre du peuple par 24 voix contre 18. Le Conseil fédéral devra maintenant préparer un projet visant à lever l'interdiction du diagnostic préimplantatoire dans la loi sur la procréation médicalement assistée en vigueur depuis 2001. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.