Le Conseil fédéral libère des fonds pour les NLFA

BERNE - Quelque 184 millions de francs vont être libérés pour financer des modifications de projets liés aux NLFA. Le Conseil fédéral a en outre décidé une extension de crédit de 1,6 milliard pour compenser le renchérissement, la TVA et les intérêts intercalaires.Ces décisions n'ont aucune incidence sur les coûts finals réels des nouvelles lignes ferroviaires alpines (NLFA). Les 184,371 millions ont été puisés dans les réserves du crédit global de 15,6 milliards alloué par le Parlement. Les réserves se montent désormais à 1,280 milliard.Les fonds libérés seront utilisés pour les installations de refroidissement, d'approvisionnement en eau et de ventilation et la technique ferroviaire au Lötschberg ainsi que pour répondre aux surcoûts géologiques dans la section du Mitholz. Ils serviront aussi à préparer l'exploitation par les CFF de l'axe du Gothard, à un système de drainage dans ce tunnel ainsi qu'à couvrir les coûts de l'échelonnement des NLFA dans les années 1990.Vu que les coûts du renchérissement, de la TVA et des intérêts intercalaires sont impossibles à chiffrer à l'avance pour un chantier tel que les NLFA, le gouvernement adapte périodiquement les divers crédits d'engagement. Sur les 1,634 milliard de francs en question, 263 millions concernent le Lötschberg et 1,371 milliard le Gothard. Cette décision porte le total des adaptations à 2,273 milliards.Dans la foulée, le Conseil fédéral a décidé que les CFF exploiteront la NLFA du Gothard. Cette décision vise à garantir la mise en service de cette ligne de base et de celle du Ceneri dans la décennie à venir.Leur désignation comme société exploitante implique certains travaux de la part des CFF. Ceux-ci doivent notamment prendre des dispositions dans le domaine électrique et concernant les centres d'exploitation et d'entretien.S'agissant du Lötschberg, le gouvernement a attribué le permis d'exploiter à la compagnie de chemin de fer privée BLS en 2002. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.