Le Conseil fédéral opposé à une présidence à deux ou quatre ans

BERNE - Défendant le principe d'un gouvernement collégial, le Conseil fédéral maintient son opposition à une prolongation du mandat du président de la Confédération d'un à deux voire quatre ans. L'idée a été relancée par le conseiller national Didier Burkhalter (PRD/NE).Après avoir examiné la question à plusieurs reprises, le gouvernement et le Parlement ont conclu chaque fois que le système actuel devait être maintenu, note le Conseil fédéral. Un renforcement de la présidence nuirait à une répartition équilibrée du pouvoir entre les ministres et augmenterait considérablement la visibilité de certains.La personnalité du président risquerait donc de prendre le pas sur la perception du Conseil fédéral comme un collège, selon lui. L'argument d'une politique étrangère mieux pilotée est aussi rejeté. Le gouvernement rappelle qu'un réaménagement de la fonction présidentielle devrait aller de pair avec une réforme de l'institution même du Conseil fédéral. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.