Le Musée Pouchkine se réserve le droit d'exiger des dédommagements

MOSCOU - Le Musée Pouchkine, propriétaire des tableaux brièvement saisis en Suisse, n'exclut pas d'exiger des dédommagements financiers. A leur retour en Russie, les oeuvres seront soumises à une expertise, a indiqué la directrice Irina Antonova. "J'espère que les tableaux ont été manipulés avec précaution lors de leur chargement", a déclaré la directrice sur les ondes de la radio Echo de Moscou. Selon elle, le musée envisage aussi de demander des comptes pour le retard pris pour rendre les oeuvres et pour le "dommage moral" subi. Les peintures avaient été saisies à la demande de la société Noga dans le cadre d'un contentieux avec la Russie qui remonte à 1994. Le Conseil fédéral a levé mercredi le séquestre imposé aux oeuvres d'art qui venaient d'être exposées à la Fondation Gianadda, à Martigny. Les tableaux faisaient route jeudi vers la Russie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.