Le Parti socialiste a dit "non" à Locarno à la 5e révision de l'AI

LOCARNO - Les délégués du Parti socialiste ont dit non à Locarno à la 5e révision de l'AI, soumise en votation populaire le 17 juin. Le PS estime ce projet injuste, même s'il juge nécessaire un assainissement financier de l'assurance-invalidité."Ce projet est injuste et sa portée est insuffisante, puisque les employeurs ne sont pas suffisamment impliqués", a souligné la conseillère nationale bâloise Silvia Schenker, vice-présidente du PS. "Le PS ne doit pas seulement dire non à la 5e révision de l'AI, mais doit aussi s'engager fermement pendant la campagne pour que l'électorat la refuse."Les délégués ont aussi approuvé une résolution du Comité directeur pour une "égalité des chances pour toutes et tous.". La résolution demande à la Confédération d'intervenir en faveur de l'égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse."L'égalité des chances commence à l'école et nous devons la garantir au-delà des origines familiales", a déclaré le conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Il estime que les écoles publiques doivent être défendues face à l'avancée des établissements privés: "Il est inquiétant de voir s'effriter le primat de nos écoles publiques".Les délégués ont encore accepté à l'unanimité le lancement d'un référendum contre la réforme de l'imposition des entreprises. Les socialistes veulent ainsi "donner un signe fort contre les abus de la concurrence fiscale."Le délégués demandent également un standard national minimal pour l'octroi de bourses d'études et une augmentation du budget qui leur est consacré, des possibilités de formation continue pour toutes et tous, des mesures d'intégration pour les enfants et les jeunes étrangers, ainsi que des places d'apprentissage en suffisance. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.