Le PS écarte l'idée d'un retrait du Conseil fédéral

BERNE - Le PS ne veut plus quitter le Conseil fédéral. La direction du parti proposera à ses délégués en septembre de mettre provisoirement un terme à ce débat entamé par les socialistes après l'élection de Christoph Blocher et de Hans-Rufolf Merz.La porte-parole du parti Claudine Godat a confirmé l'information publiée par la "NZZ am Sonntag". En 2004, les socialistes s'étaient prononcés contre un retrait du gouvernement lors de leur congrès annuel, mais ils avaient exigé qu'un point soit fait avant les prochaines élections fédérales en 2007.Micheline Calmy-Rey et Moritz Leuenberger ont exprimé avec le plus de clarté possible leur différence sur les sujets les plus sensibles pour le PS, précise le papier de position. Ce n'est pas parce que le PS siège au gouvernement qu'il assume la politique dictée par l'UDC et le PRD.Le PS a exercé avec succès son veto lors de votations importantes comme celles sur le paquet fiscal, la 11e révision de l'AVS et le contre-projet à l'initiative Avanti. Il a également pu démontrer sa force de proposition au Parlement. Pour faire passer des projets d'avenir, le parti a toutefois besoin du soutien décidé des Verts et du PDC.Le papier formule aussi des objectifs pour les élections fédérales de 2007. Le PS entend devenir le parti le plus fort au Parlement et faire sauter la majorité bourgeoise au Conseil fédéral. Le centre de gravité doit se décaler vers la gauche afin que la force de blocage du PS soit utilisée avec parcimonie et que les projets soient plus acceptables pour le peuple. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.