Le PS lance une initiative contre les impôts dégressifs

SURSEE LU - Le Parti socialiste suisse a entamé son congrès de deux jours en lançant une initiative populaire "Pour des impôts plus justes". Son président Hans-Jürg Fehr a par ailleurs attaqué la "propagande" de Christoph Blocher.Intitulée "Pour des impôts justes et équitables - stop aux abus de la concurrence fiscale!", l'initiative prévoit de frapper les hauts revenus - dès 250'000 francs par an pour les célibataires - d'un taux marginal minimal de 22%, valable dans tout le pays.Pour la fortune, le taux minimal serait de 5 pour mille dès 2 millions de francs. Le PS affirme que moins de 2% des contribuables sont concernés. La mesure aurait un double impact: les systèmes d'impôt dégressif introduits à Obwald, Appenzell Rhodes-Extérieures et Schaffhouse seraient interdits. Et sept cantons de Suisse centrale, dont Zoug, devraient augmenter les impôts des plus riches."La concurrence fiscale ne sert qu'au riches", a argumenté le conseiller national valaisan Jean-Noël Rey. "Elle appauvrit l'Etat et conduit à une charge fiscale plus lourde de la classe moyenne. Quant à l'impôt dégressif, il viole le principe constitutionnel selon lequel les impôts sont perçus d'après la capacité contributive."Dans son discours, le président du PS Hans-Jürg Fehr a dénoncé la "tournée de pure propagande" du conseiller fédéral Christoph Blocher en vue des votations sur l'asile et les étrangers. Il lui a reproché d'éviter tout débat contradictoire, "pourtant d'usage en démocratie"."Je l'ai publiquement accusé de mentir au sujet de la loi sur l'asile, et de favoriser les sentiments antisémites et xénophobes. Je regrette de ne pas pouvoir en débattre en public avec lui", a dit M. Fehr.Evoquant la campagne contre l'initiative COSA, M. Fehr a affirmé qu'elle prenait un tour "grotesque: "on nous promet la fin du monde si elle est acceptée. Or les cantons ont déjà touché 14 milliards de l'or excédentaire de la BNS, et continueraient à toucher un milliard par an. Alors que l'AVS n'a encore rien reçu."Les délégués ont aussi adopté après débat la plateforme électorale 2007 du parti. En 29 chapitres, elle aborde aussi bien les problèmes internationaux que les défis politiques, socio-économiques, sécuritaires et environnementaux de la Suisse. Deux sections romandes ont contesté sans succès la partie demandant des négociations d'adhésion à l'UE. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.