Le TF ordonne l'extradition d'Evgueni Adamov vers la Russie

BERNE - Le volet suisse de l'affaire Evgueni Adamov a connu son épilogue. L'ex-ministre russe de l'énergie atomique sera extradé vers la Russie, a statué le TF, désavouant l'Office fédéral de la justice. Moscou s'est dit "satisfait", Washington "très déçu". La décision de la 1ère Cour de droit public du TF a été prise à l'unanimité des cinq juges. Ils ont déterminé en premier lieu le "centre de gravité" de l'affaire. Il s'agissait de prendre en considération la nationalité du prévenu et le lieu des infractions poursuivies. Les juges de Mon Repos sont parvenus à la conclusion qu'il fallait accorder la priorité à la demande d'extradition de la Russie par rapport à celle émanant des Etats-Unis en vertu du droit international. "L'extradition à la Russie garantit que les infractions instruites seront jugées dans leur ensemble par l'Etat concerné en premier lieu", écrit le TF. M. Adamov, actuellement en détention extraditionnelle en Suisse, a été arrêté en mai dernier à Berne à la demande des Etats-Unis, qui le poursuivent pour escroquerie, recel, blanchiment d'argent et fraude fiscale. Il est accusé d'avoir détourné plus de neuf millions de dollars versés par Washington pour améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie. Moscou, qui redoutait que M. Adamov ne livre des secrets nucléaires à Washington en cas d'extradition, a également réclamé le retour de l'ex-ministre. La Russie lui reproche d'avoir détourné quelque 17 millions de dollars durant son mandat ministériel. Evgueni Adamov a, par l'intermédiaire de ses avocats, exprimé sa satisfaction. L'ex-ministre est décidé à se présenter devant la justice de son pays afin de prouver son innocence, ont-ils déclaré. Même son de cloche du côté de Moscou. "Nous pensons que toutes les formalités (d'extradition) seront réglées dans les plus brefs délais", a affirmé un porte-parole du ministère russe des affaires étrangères. Les Etats-Unis ont exprimé de leur côté leur vive déception. M. Adamov a détourné de l'argent des contribuables américains, a fait valoir un diplomate de l'ambassade américaine à Berne, tout en précisant que les Etats-Unis respectaient la décision du TF Selon la Convention européenne d'extradition, M. Adamov doit être extradé dans les quinze prochains jours. "Ce délai peut être prolongé jusqu'à trente jours", a expliqué Folco Galli, porte-parole de l'OFJ. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.