Les crédits liés à la refonte d'Armée XXI devraient être gelés

BERNE - Après l'échec de la refonte d'Armée XXI devant le National, les crédits liés à ce projet devraient être gelés. La commission des finances de la Chambre du peuple demande d'examiner sous cet angle le programme d'armement 2006.Par 15 voix contre 9, la commission a refusé de suivre sa sous-commission qui voulait renvoyer le programme au Conseil fédéral, a indiqué son président Hermann Weyeneth (UDC/BE). Pas question non plus de réduire de 10% la facture, comme l'a proposé une minorité. Pour la majorité, les 1,5 milliard de francs demandés s'inscrivent dans le cadre budgétaire du Département fédéral de la défense.Mais, vu que le National a refusé à Flims (GR) le projet de refonte d'Armée XXI (davantage d'infanterie, moins d'artillerie - privilégier la sécurité sectorielle au détriment de la défense classique de territoire), il serait malvenu d'acheter du matériel qui ne servira peut-être à rien, selon André Bugnon (UDC/VD). La commission propose donc de geler certains crédits en attendant que le sort final de la réorganisation de l'armée soit connu.Le programme d'armement 2006, accepté à Flims par le Conseil des Etats, prévoit l'achat de douze chars de génie et de déminage (139 millions) que le Parlement avait refusé dans le cadre du programme 2004. En outre, 39 millions sont destinés à une installation d'instruction au tir Leopard et 395 millions à moderniser 134 chars Léopard.Le gouvernement souhaite aussi acquérir six Pilatus (PC-21) permettant de simuler en vol les systèmes des avions de combat F/A-18 (115 millions de francs). Le plus gros poste (424 millions) du programme est dédié au système de conduite et d'information des Forces terrestres SIC FT, composé d'un grand nombre d'ordinateurs reliés par des réseaux militaires.Pour 194 millions, quinze hélicoptères Super Puma devraient être adaptés techniquement afin de rester en service pendant au moins 15 ans. L'armée veut également doter, pour 126 millions, 160 chasseurs de chars Piranha d'outils informatiques et d'un armement garantissant leur autoprotection. Enfin, le programme contient quatre simulateurs de vol F/A-18 (69 millions). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.