Les femmes radicales contre l'arme à la maison

BERNE - Les femmes radicales veulent que les armes de service soient stockées dans les arsenaux. La mission de défense de l'armée n'est pas remise en question si les armes sont bannies des foyers, estiment-elles.Lors de leur réunion de printemps à Berne, les femmes PRD se sont accordées pour dire que l'entreposage des armes militaires dans les arsenaux était une mesure préventive efficace contre les drames familiaux et les suicides, indiquent-elles dans un communiqué.Les radicales rejettent le compromis proposé par la commission du Conseil des Etats. Celui-ci prévoit que tous les soldats gardent leur arme à la maison mais que seuls les quelque 2000 militaires des troupes de première intervention puissent aussi garder les munitions de poche.Cette proposition ne va pas assez loin, estiment les femmes PRD. Il est en effet plus facile de trouver des munitions qu'une arme à feu. Si l'on veut éviter des meurtres et des suicides, un tel compromis politique ne sert à rien.Et de rappeler que la tradition de l'arme à la maison remonte à la Deuxième Guerre mondiale quand la menace était aiguë. Au vu de la stabilité actuelle en Europe, ce besoin ne se justifie plus, notent les radicales. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.