Les Genevois approuvent de justesse le frein au déficit

GENèVE - Les Genevois, dont la dette cantonale frise les 12,7 milliards, ont approuvé à 50,66% le principe contraignant d'un frein au déficit. Celui-ci a obtenu 40'051 oui contre 39'014 non. Mais la cité de Calvin l'a rejeté avec quelque 1500 voix d'écart.Si les finances publiques cantonales naviguent dans les chiffres rouges durant quatre ans, les Genevois seront appelés à choisir entre une hausse d'impôts et une baisse de prestations. Les citoyens ont par ailleurs écarté toute aide financière de l'Etat au vivarium et accepté une modification de la loi sur le tourisme.Ce système de frein au déficit était défendu par la droite. La disposition était en revanche combattue par la gauche et, dans une moindre mesure, par le gouvernement genevois à majorité rose-verte. Ce dernier jugeait peu démocratique d'imposer aux électeurs un choix qu'en fin de compte ils ne désiraient pas.A droite, en revanche, on estimait nécessaire de placer une fois pour toute le peuple devant ses responsabilités. Pour mémoire, en avril 2005, les mesures d'économies proposées par le gouvernement avaient été rejetées en votation. Les Genevois n'avaient voulu ni d'une hausse d'impôt ni d'une diminution des prestations étatiques.En adoptant le principe d'un frein au déficit, Genève suit l'exemple d'autres cantons et de la Confédération, où ce type de contrainte est souvent en vigueur depuis de nombreuses années. En matière de finances cantonales, Genève fait figure de cancre. Chaque habitant traîne avec lui une dette de 29'100 francs.Les électeurs ont par ailleurs écarté dimanche toute aide financière de l'Etat au vivarium de Genève à une majorité de 56,8%. Les Genevois ont en revanche largement approuvé à 85,9% des votants une modification de la loi sur le tourisme, qui propose une simplification du système de taxation touristique. La participation au scrutin s'est élevée à 36,13%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.