Les pénuries d'eau pourraient tripler avec le réchauffement

PARIS - Les pénuries d'eau pourraient tripler sous l'effet du réchauffement climatique, préviennent les scientifiques. Aujourd'hui, une personne sur quatre n'a pas accès à l'or bleu, rappelle l'Unesco à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, jeudi 22 mars.Les expets estiment que pour une hausse de 2 degrés des moyennes planétaires, jusqu'à 2 milliards d'humains seraient placés en pénurie d'eau aggravée, dont 350 à 600 millions seraient concernés en Afrique et 200 millions à un milliard en Asie. Si le thermomètre mondial devait grimper de 4 degrés supplémentaires, ce sont jusqu'à 3,2 milliards de personnes qui seraient en manque d'eau.De son côté, l'Unesco a estimé dans un rapport publié en 2006 (UN World Water Development report) que d'ici moins de 25 ans, les deux-tiers des habitants de la planète résideraient dans des pays connaissant de graves problèmes d'approvisionnement en eau, spécialement en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique.En Suisse, une étude scientifique de l'Organe consultatif sur les changements climatiques (OcCC) présentée à la mi-mars, prévoit également une diminution des ressources en eau d'ici 2050. "Les précipitations augmenteront d'environ 10% en hiver mais diminueront de 20% durant l'été, une période où les vagues de chaleur et les périodes de sécheresse se feront plus fréquentes", écrivent les auteurs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.