Les Suisses mangent moins de viande et plus de poisson

NEUCHâTEL - Les habitudes alimentaires des Suisses ont fortement changé en dix ans. Ils consomment moins de viande mais plus de poisson, selon une étude. Mais un tiers de la population ne fait pas attention à son alimentation, une proportion qui n'a pas changé.L'enquête de l'Office fédéral de la statistique (OFS) révèle aussi qu'en dix ans, les fast-foods et autres formes d'alimentation rapide ont connu un succès toujours plus grand. Les coûts élevés (18%), les habitudes alimentaires (17%), le goût prononcé pour la bonne chère (16%) et le manque de temps (12%) sont cités comme des obstacles à une alimentation saine.Si 69% des personnes sondées en 2002 ont indiqué suivre les conseils diététiques, la proportition est plus élevée chez les femmes (76%) que chez les hommes (61%) et chez les plus de 25 ans (67% à 75%, selon le groupe d'âges) que chez les 15-24 ans (55%).A noter que les hommes vivant en ménage se nourrissent mieux que s'ils habitent seuls, alors que la différence est moins marquée chez les femmes. Les femmes recourent par ailleurs moins que les hommes et les Alémaniques (19% de la population) moins que les Suisses romands et italiens (27%) aux fast-foods.L'OFS relève le succès, prévisible, de ce mode d'alimentation chez les jeunes. Ils sont 54% à y recourir au moins une fois par semaine. Parmi eux, seuls 40% consomment chaque jour des fruits et légumes, contre 54% de ceux qui ne recourent jamais à ces formes de restauration. Les 15-24 ans avalent moins de fruits et légumes mais presque toujours autant de viande qu'en 1992.Côté liquides, 96% des personnes interrogées boit plus d'un litre par jour, soit la quantité minimale recommandée par la Société suisse de nutrition, boissons alcoolisées mises à part. Mais la proportion de personnes qui ne boivent pas suffisamment augmente avec l'âge, en particulier chez les hommes. Enfin, la consommation de lait ne cesse de baisser, surtout chez les jeunes.La troisième Enquête suisse sur la santé a eu lieu en 2002. A cette occasion, 19'700 personnes de 15 ans et plus ont été sélectionnées de manière aléatoire et interrogées sur leur état de santé, leurs situation et mode de vie, les prestations du système de santé auxquelles elles recourent et leurs conditions d'assurance-maladie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.