L'UDC s'en prend aux projets de refonte de l'armée

BERNE - L'UDC prend le relais de la Société suisse des officiers (SSO) pour critiquer les projets de refonte de l'armée. L'idée de limiter les troupes dévolues à la défense du territoire à 18 500 hommes va rendre l'armée "moribonde", juge le parti. Tout en se défendant d'être le porte-parole des officiers, l'UDC a mis en cause à son tour mardi les projets du gouvernement en matière de défense datant de mai. Le conseiller fédéral démocrate du centre Samuel Schmid a ainsi été à nouveau attaqué indirectement. Le Conseil fédéral a "sournoisement" lancé une nouvelle réforme en profondeur de l'armée sous couvert d'optimiser Armée XXI, a critiqué le conseiller national Hans Rutschmann (ZH) devant la presse. Pourtant, ni le peuple ni le Parlement ne lui ont donné mandat d'ouvrir un tel chantier, selon lui. Le Conseil fédéral prévoit de diviser l'armée en troupes engagées pour la défense classique et troupes chargées d'assurer la sûreté d'ici 2011. Il s'agit là d'un programme de réduction massive, puisque seuls 18 500 hommes seront affectées à la défense, s'est indigné le Zurichois. L'intention politique est facile à deviner, a renchéri le chef du groupe parlementaire UDC Caspar Baader (BL). Pour lui, il s'agit de renforcer la dépendance de la Suisse face à la coopération internationale et même de préparer en douce l'entrée de l'OTAN. Déjà aujourd'hui, les tâches accessoires dévolues à l'armée prennent trop de place par rapport aux mandats prioritaires que sont la défense et la protection de la population, a estimé le Vaudois André Bugnon. Pour l'UDC, il n'est pas question de prolonger au-delà de fin 2006 les engagements de l'armée pour protéger les ambassades. Le parti exige que l'armée ne soit plus astreinte à des interventions de police auxiliaire, et surtout pas pour des "contrôles volants" aux frontières après l'entrée en vigueur de l'accord de Schengen. Il s'agit aussi de supprimer les statuts de soldats contractuels et en service long au profit d'une instruction donnée par des cadres de milice, selon M. Baader. Après les expériences tirées des inondations d'août, les démocrates du centre réclament encore un renforcement des troupes de génie et de sauvetage. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.