Organisation de la Poste: le Conseil fédéral rejette une révision

BERNE - Le Conseil fédéral n'entend pas réviser la loi pour forcer la Poste à maintenir des structures et des emplois dans les régions périphériques. Il propose au parlement de rejeter ce projet émanant d'une initiative parlementaire du groupe PDC.La Poste tient compte des intérêts des régions sans y être contrainte par la loi, estime le gouvernement. Ses objectifs stratégiques l'obligent déjà à tenir compte des attentes des régions. Elle est notamment censée veiller à une répartition économique des emplois.L'ex-régie doit cependant exécuter ce mandat de manière économique et pouvoir se profiler sur un marché en voie de libéralisation, selon le Conseil fédéral. Sans compter que la politique régionale n'incombe pas à des entreprises comme la Poste, mais est du ressort de la Confédération et des cantons.En outre, une révision isolée de la loi sur l'organisation de la Poste n'apparaît guère opportune à l'heure actuelle. Le Département fédéral de la communication (DETEC) est en effet chargé d'esquisser les grandes lignes de la future politique postale cette année encore. Il serait préférable de procéder à un examen global de la législation postale.Le groupe démocrate-chrétien a déposé son initiative en décembre 2002 et le Conseil national lui a donné suite par 89 voix contre 78 un an plus tard. Le texte demande que la Poste soit tenue de maintenir des structures d'exploitation décentralisées, ainsi que des places de travail et d'apprentissage dans les différentes régions. Le dossier devrait retourner devant le National en juin. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

29.05.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.