PDC: Christophe Darbellay promet une nouvelle politique écologique

BERNE - Pour protéger le climat, le président du PDC suisse Christophe Darbellay mise sur la baisse de la consommation d'énergie. Pour ce faire, il ne souhaite pas toucher au confort des Suisses mais améliorer l'efficacité énergétique.Devant les délégués du parti réunis à Sursee (LU), le conseiller national valaisan a promis aux électeurs "un changement de paradigme" en matière de politique écologique. Les taxes incitatives et les mesures volontaires ne suffisent plus, a-t-il constaté. Il faut imposer des standards techniques à faible consommation d'énergie et interdire les technologies trop polluantes."Si nous pouvons, sans modifier notre confort et sans payer plus cher, respecter notre environnement, nous devons le faire", a-t-il affirmé. Le président du PDC a pris pour exemples le standard Minergie dans la construction et les appareils électriques qui répondent aux critères de la classe A.Il a par ailleurs affirmé que "les usines à gaz ne sont pas une option pour faire face à la pénurie d'énergie. Cela annihilerait d'un seul coup tous les efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre", a affirmé M. Darbellay."Dans le camp bourgeois, les démocrates-chrétiens sont les seuls à reconnaître la nécessité de s'engager dans le domaine écologique", a-t-il poursuivi. "En soutenant par exemple la taxe sur le CO2, nous avons prouvé que nous prenons ce thème au sérieux."M. Darbellay s'est également penché sur la politique extérieure et la politique économique. Après avoir longuement critiqué la politique de repli de l'UDC, "qui a conduit à un recul économique", le Valaisan a attribué le retour de la croissance à sa formation. "Grâce aux bilatérales, la Suisse a retrouvé la prospérité." "Nous sommes les architectes de cette voie", a-t-il assuré. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.