Politique d'intégration: le PS réclame une offensive

BERNE - Selon le PS, la Suisse est et restera un pays d'immigration. Les socialistes réclament donc une offensive politique au sujet de l'intégration, en misant sur la formation et la participation politique tout en insistant sur le respect des droits fondamentaux.Le président du PS Hans-Jürg Fehr a présenté devant la presse un papier de position qui sera soumis le 2 décembre aux délégués du parti. Point fort du programme socialiste: la convention d'intégration. Il s'agit d'accompagner l'immigré dès la première heure via des cours de langue, des séances d'information et des contacts avec les autorités. Pour les jeunes étrangers déjà en Suisse et confrontés à des problèmes d'intégration sur le marché du travail, il s'agira de miser sur la formation professionnelle.La scolarité est un autre domaine clé. Personne ne devrait quitter l'école obligatoire sans avoir trouvé auparavant un débouché pour sa formation professionnelle. Autre piste avancée pour faciliter l'intégration: faire participer les étrangers à la vie politique en leur accordant le droit de vote et d'éligibilité au niveau communal et cantonal.Les socialistes n'entendent pas transiger avec les droits fondamentaux. Le droit à l'intégrité corporelle, les libertés de pensée, d'opinion, de croyance et de religion, l'égalité entre femmes et hommes, l'interdiction des discriminations sont des valeurs que les immigrés commes les Suisses doivent respecter. Tout comme l'ordre pénal.Le PS, qui souhaite la création d'un poste de responsable fédéral de l'intégration et des crédits fédéraux plus importants, réclame en outre un renforcement des mesures de lutte contre la travail au noir et une régularisation des sans-papiers. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.