Prisons secrètes de la CIA: la Suisse doit protester (sondage)

BERNE - Quelque 75% des Suisses souhaitent que le Conseil fédéral proteste auprès de Washington à propos des prisons secrètes en Europe de la CIA, selon un sondage. Seuls 20% approuvent la retenue de la Suisse officielle dans cette affaire.Micheline Calmy-Rey estime pour sa part que les pays mis en cause par la publication du fax égyptien intercepté par les services secrets suisses "ont réagi avec une certaine amertume". "Maintenant ils nous demandent des preuves. A l'heure actuelle nous n'en avons pas. Mais nous sommes d'accord de partager les informations en notre possession", a indiqué au "Matin Dimanche" la cheffe du département fédéral des affaires étrangères (DFAE).La Suisse est par ailleurs disposée à répondre "dans toute la mesure du possible" aux questions de l'enquêteur du Conseil de l'Europe, le Tessinois Dick Marty, a précisé Mme Calmy-Rey. Berne a en outre reçu un demande d'information du secrétaire général de cet organe, à laquelle elle entend donner réponse d'ici fin janvier.La conseillère fédérale a rejeté les accusations de M. Marty qui avait accusé cette semaine la Suisse de "passivité" face aux activités de la CIA en Europe. "La Suisse fait partie des pays les plus persévérants pour obtenir des informations sur d'éventuels transferts extrajudiciaires de prisonniers", a-t-elle affirmé. Elle a rappelé que Berne avait réagi auprès des Etats-Unis dès juin 2005. "Nous continuerons à leur demander des éclaircissements", a-t-elle promis.Mille personnes ont été interrogées en Suisse alémanique et romande pour les besoins du sondage Isopublic paru dimanche dans le "Sonntagsblick". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.