Proche-Orient: plus de 130 Suisses ont été déjà évacués

BERNE - Plus de 130 Suisses ont été évacués ce week-end du Liban vers la Syrie. La Confédération étudie en outre les moyens de venir en aide aux 55 Suisses qui se trouvent actuellement dans le sud du Liban, la zone la plus "chaude" du pays.Quatre-vingt-deux Suisses et des citoyens allemands et autrichiens ont pénétré dimanche après-midi en Syrie en provenance de Beyrouth, a indiqué Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).Ils faisaient partie d'un convoi comprenant quatre bus affrétés par les ambassades et plusieurs voitures privées, a-t-il précisé. Ces personnes étaient attendues en début de soirée à Damas. Samedi déjà, 54 Suisses et trente ressortissants allemands étaient arrivés dans la capitale syrienne à bord d'un convoi similaire.L'ambassade de Suisse en Syrie s'est occupé de leur hébergement à Damas. Les ressortissants helvétiques seront ensuite rapatriés vers la Suisse ou d'autres destinations, selon leurs souhaits, a encore indiqué le porte-parole, qui a refusé de donner plus de précisions, "pour des raisons de sécurité".Les autorités suisses restent mobilisées pour apporter leur aide aux Helvètes souhaitant quitter le pays, selon M. Jeannerat. Des discussions sont notamment en cours avec la France pour une éventuelle évacuation par la mer. Paris a en effet décidé d'engager des "moyens maritimes et aériens, civils et militaires" pour évacuer ses ressortissants vers Chypre, la Syrie ou la Jordanie.Un ferry de 800 à 1600 places était attendu dans la nuit de dimanche à lundi près des côtes libanaises et il pourrait embarquer ses premiers passagers lundi, selon le ministère français des affaires étrangères.Par ailleurs, le DFAE tente de trouver, avec d'autres pays et l'ONU, une solution pour évacuer les 55 Suisses qui se trouvent dans le sud du Liban et sont "dans une situation très pénible", a précisé M. Jeannerat, qui confirmait une information de la "NZZ am Sonntag". Cité par le journal, l'ambassadeur de Suisse à Beyrouth François Barras va plus loin, affirmant qu'ils sont "en danger".De nombreux autres pays évacuent leurs ressortissants ou sont en train de mettre en place un dispositif pour le faire. Le porte-avions britannique HMS Illustrious a quitté dimanche matin Gibraltar pour le Proche-Orient, a ainsi rapporté la chaîne d'informations Sky News. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.