Propos racistes à l'armée: vers un classement de l'affaire

BERNE - Le juge d'instruction militaire veut classer une procédure pour discrimination raciale à l'encontre de deux sous-officiers et deux recrues. Les propos n'ont pas été tenus en public, selon lui. Mais le commandant d'école n'est pas de cet avis.Pour le juge d'instruction militaire, les déclarations incriminées ont été proférées en août dernier à la caserne d'Isone (TI) et lors de marches, toujours devant un cercle restreint de personnes, a expliqué Martin Immenhauser, porte-parole de l'Office de l'auditeur en chef de l'armée. Il revenait sur une information diffusée mardi sur la radio alémanique DRS.Les quatre militaires de l'école de recrues de grenadiers d'Isone avaient été renvoyés à la mi-août. Ils avaient fait usage entre eux du salut hitlérien et tenu des propos racistes et à forte connotation d'extrême droite. Une enquête avait alors été ouverte.La décision finale de poursuivre la procédure dépend in fine du commandant de l'école de recrue, qui peut encore toujours ordonner une enquête préliminaire, a ajouté M. Immenhauser. Et c'est bien ce qu'il compte faire, selon le porte-parole de l'armée Felix Endrich. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.