PS: pour mobiliser davantage, il faut mieux communiquer

BERNE - La conférence de coordination des sections cantonales du PS a mis le doigt sur deux points faibles: la mobilisation et la communication. Le parti veut profiter de la déroute aux élections zurichoises pour engager plus d'énergie dans la campagne des fédérales.Convoquée à la suite de la crise qui a secoué le PS après la perte de 17 sièges au parlement zurichois, cette conférence a confirmé les thèmes de campagne du parti, à savoir une Suisse "sociale, écologique et ouverte", a indiqué son président Hans-Jürg Fehr devant la presse au terme de la réunion avec les représentants des cantons.L'idée selon laquelle les adversaires du PS sont les bourgeois et non les écologistes a été confirmée. "Nous devons croître ensemble avec les Verts, pas les uns sur le dos des autres", a rappelé le président du PS.La conférence a confirmé que la communication du parti n'était pas bonne, pas seulement dans les médias mais aussi à l'interne. Le langage doit être plus simple, précis, concret et pratique.Quant à la mobilisation, "on peut mieux faire", a déclaré M. Fehr, regrettant au passage "l'erreur" des deux conseillers fédéraux de ne pas s'être exprimés le 1er mai. "Nous disposons pourtant des instruments pour mobiliser", a-t-il affirmé.Le PS va lancer une campagne de recrutement et, dans ce cadre, créer de nouvelles formes d'affiliation. Par exemple membre de campagne, exonéré de cotisations pendant un an, a indiqué Thomas Christen, secrétaire du PS.Les plus de 2000 sections locales du PS recevront un manuel de soutien pour ce rôle de mobilisation. On y explique notamment comment récolter des signatures. Enfin la direction du parti ainsi que ses principaux élus et personnalités sont invités à participer à des manifestations publiques afin de se rapprocher de la population, a précisé M. Christen. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.