Rapport sur le climat: réchauffement en route pour plus de 1000 ans

PARIS - Les émissions de gaz à effet de serre dues à l'activité humaine causeront de graves dérèglements climatiques, avec des conséquences pour plus de 1000 ans, selon les experts du Groupe intergouvernemental (Giec). La température devrait grimper de 1,8 à 4 degrés.Le réchauffement pourrait être plus important, allant jusqu'à 6,4 degrés dans le scénario le plus "polluant" établi par le Giec. Quant au niveau des mers, il devrait s'élever entre 18 et 59 centimètres d'ici la fin du siècle. Les experts mondiaux réunis à Paris jugent en outre "très probable que les chaleurs extrêmes, les vagues de chaleur et les évènements de fortes précipitations continueront de devenir plus fréquents".Il est "vraisembable" que les cyclones tropicaux futurs, ainsi que les typhons et ouragans, deviendront plus intenses, avec des vents plus forts et des précipitations plus fortes.Les experts ont renforcé leur conviction que l'homme est responsable de "l'essentiel de l'accroissement observé sur la température moyenne globale depuis le milieu du 20e siècle". Ils affectent à l'impact humain sur le climat une certitude de 90%, contre 66% dans leur dernier rapport en 2001.500 scientifiques de la planète se sont réunis pour publier ce volet scientifique du 4e rapport du Giec après 4 jours de discussions à huis clos à Paris.Pour le WWF et Greenpeace, le messsage est clair. Les deux organisations ont demandé vendredi aux gouvernements de négocier des réductions supplémentaires des gaz à effet de serre après la publication du rapport du Giec sur le climat."Le rapport du Giec démontre l'existence d'un consensus extraordinaire parmi les scientifiques sur la réalité des changements climatiques et leur origine humaine", a déclaré le directeur général du WWF International, James Leape. "Ce rapport est un appel sans ambiguité aux gouvernements pour qu'ils réduisent d'urgence les émissions", a-t-il ajouté.Pour Greenpeace également, le rapport du Giec constitue "une sirène d'alarme" pour pousser les gouvernements à l'action. "Si le dernier rapport du Giec en 2001 était un appel à se réveiller, ce nouveau rapport est une sirène d'alarme", indique l'association. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.