Séisme: les dommages pourraient atteindre 60 milliards en Suisse

GENèVE - Les dommages liés à un séisme de forte magnitude en Suisse pourraient atteindre 60 milliards de francs, a affirmé à Genève le président de la Confédération Moritz Leuenberger. Il ouvrait une conférence européenne sur les risques sismiques.Jusqu'à vendredi, plus de mille scientifiques et ingénieurs sont réunis à Genève pour échanger leurs expériences. Dans son allocution d'ouverture, Moritz Leuenberger a souhaité que la Suisse renforce ses mesures de prévention, même si le risque de tremblement de terre y est seulement faible à modéré."Nous ne pouvons pas éviter un tremblement de terre, mais nous pouvons minimiser ses effets", a déclaré M. Leuenberger. Environ 90% des bâtiments en Suisse n'ont pas été conçus pour résister aux séismes ou sont bâtis selon des normes dépassées.Un événement de magnitude 6 causerait des dégâts matériels de l'ordre de sept milliards de francs. Avec une force de 7, les dommages avoisineraient les 60 milliards en Suisse. Statistiquement, la Suisse est exposée tous les dix ans à un séisme de magnitude 5 et tous les cent ans à un événement de magnitude 6.M. Leuenberger a souhaité que la Suisse et les pays européens dressent des inventaires de la sécurité de leurs constructions. Il a demandé de mettre l'accent surtout sur les infrastructures, comme les hôpitaux, les réseaux de distribution d'énergie, les barrages, centrales nucléaires, casernes de pompier.Il a plaidé pour des codes obligatoires de construction parasismique, des institutions de contrôle et un système d'assurance, publique ou privée.Le chef du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a proposé une révision de la Constitution. Elle permettrait de donner des compétences à la Confédération, alors que la prévention dans le secteur de la construction est actuellement l'affaire des cantons et que les nouveaux bâtiments privés ne respectent pas les normes sismiques.Le conseiller fédéral a rappelé que le plus puissant tremblement de terre en Europe centrale au cours du dernier millénaire s'est produit en Suisse: en 1356 à Bâle.L'Europe est devenue plus vulnérable, en raison de la densité de ses infrastructures. En Europe, le séisme est le plus grand risque d'origine naturelle, celui qui engendrerait le plus de dégâts et coûterait le plus cher, a conclu Moritz Leuenberger. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.