Sondage: les Suisses ne veulent plus d'armes militaires à la maison

BERNE - Deux tiers des Suisses ne veulent plus d'armes militaires dans leurs armoires. Ce chiffre ressort d'un sondage publié ce dimanche dans le SonntagsBlick.Plusieurs organisations et partis opposés à l'entreposage des armes à la maison décideront le 25 mai à Berne de lancer l'initiative "protection contre la violence des armes". Selon le sondage, si les citoyens devaient s'exprimer la semaine prochaine, le oui l'emporterait à 65,6%. Les femmes disent même oui à 75,5%, relève l'enquête d'opinion.Lundi, la commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats s'est prononcée pour une interdiction de principe de la munition militaire à la maison. Les fusils et pistolets resteraient dans les armoires, mais seuls un maximum de 2000 soldats - au lieu de 120 000 actuellement - conserveraient leur munition à domicile.Selon le sondage, 41,8% des personnes interrogées soutiennent cette variante.Trois sondés sur quatre considèrent que l'armée peut remplir sa mission même si les armes militaires et la munition ne peuvent plus être conservées à la maison.31,7% des personnes interrogées estiment que des drames familiaux pourraient être évités si les armes militaires étaient interdites à la maison. Ce pourcentage passe à 47,5% en Suisse romande. Un registre national des armes est souhaité. 68,8% des sondés estiment que la législation actuelle n'est pas suffisante.Cette enquête a été menée entre le 19 et le 21 avril par l'Institut Isopublic. Au total, 1203 personnes ont été interrogées. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.