Transplantation fatale à Zurich: le coeur du donneur était malade

ZURICH - Le deuxième rapport sur la transplantation cardiaque fatale à une patiente en 2004 à Zurich démontre que le coeur greffé était malade. Ce document confirme par ailleurs que le groupe sanguin du donneur était incompatible avec celui de la patiente.Ce deuxième rapport a été établi dans le cadre de l'enquête pénale contre les médecins de la clinique de cardiologie de l'hôpital universitaire de Zurich ayant participé à l'opération fatale. Les conclusions ont été annoncées par le Ministère public zurichois.La cause principale de l'issue fatale de l'opération est sans aucun doute l'incompatibilité des groupes sanguins entre le donneur et la patiente, a indiqué Ulrich Weder, procureur. Le magistrat va maintenant déterminer si le fait que le coeur soit malade peut avoir une conséquence pénale.L'enquête pénale n'est pas close. Le Ministère public n'a donc pas encore décidé si les médecins impliqués dans l'opération fatale seront ou non renvoyés devant la justice et sous quel chef d'accusation.L'intervention fatale s'est déroulée le 20 avril 2004. La patiente, âgée de 57 ans, est décédée trois jours plus tard. Sa mort a suscité une vive émotion car elle était suivie par une équipe de la télévision suisse alémanique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.