Trop de labels différents dans le secteur de la banane

BERNE - Le marché de la banane a évolué ces dernières années. Max Havelaar a introduit il y a 10 ans son label et depuis un an, Chiquita arbore la grenouille de Rainforest Alliance. Les consommateurs et les travailleurs exigent plus de transparence.Il importe désormais d'amener les grands détaillants à adopter à leur tour les principes du commerce équitable. Aujourd'hui, 131'000 tonnes de bananes, soit 1% du marché, sont porteuses d'un certificat social. Cette part pourrait passer à 250'000 tonnes (5%) avec le renoncement du détaillant britannique Sainsbury aux bananes non labellisées en 2007.Plus de 65% du marché de la banane est détenu par Dole, Chiquita et Del Monte et 95% de la production va en Amérique du Nord et en Europe. "Il est essentiel dès lors d'éviter une spirale des prix vers le bas", soutient Martin Rohner.Le représentant de la Migros, Johann Züblin, mise quant à lui sur un dialogue à long terme entre partenaires sociaux et ONG. Il importe aussi d'uniformiser les règles pour une meillleure transparence envers le consommateur.La Migros participe avec quatre grands groupes de commerce de détail - Wal-Mart, Carrefour, Metro et Tesco - à l'élaboration d'un code de conduite global. Le document devrait être publié dans les 2 à 3 mois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.