Un homme reconnu coupable d'assassinat risque la perpétuité

GENèVE - Un homme de 31 ans a été reconnu coupable d'assassinat mardi par la Cour d'assises de Genève. En juillet 2005, il a tué une étudiante de 27 ans. La jeune femme avait été retrouvée ligotée dans sa baignoire. Elle y gisait depuis neuf jours.Le jury a commencé mardi soir à délibérer sur la peine à infliger à l'accusé. Plus tôt dans la journée, Christian Luscher, l'avocat de la défense, avait plaidé l'homicide par négligence. Vincent Spira, représentant de la partie civile, et le Ministère public, soutenaient de leur côté la thèse de l'assassinat. Dans la soirée, le procureur a requis la perpétuité.Le drame s'est produit en juillet 2005. L'accusé avait rendez-vous au domicile de sa victime, une étudiante d'origine arménienne. Il l'avait rencontrée dans un salon de massage et devait passer la nuit avec elle contre rétribution.L'accusé s'est défendu d'avoir voulu tuer la jeune femme. Il a affirmé qu'elle lui aurait demandé de lui serrer le cou pendant qu'ils faisaient l'amour. "Je regrette ce qui s'est passé. C'est un dramatique accident", a-t-il déclaré devant la Cour d'assises.L'accusé a ensuite essuyé méthodiquement les choses et endroits qu'il avait touchés afin d'effacer ses empreintes. Il a quitté les lieux en plaçant un couvre-lit sur la malheureuse et en ouvrant la fenêtre pour éviter les odeurs et retarder la découverte du cadavre.La Cour d'assises n'a retenu aucune circonstance atténuante. Elle a estimé que le léger retard mental de l'accusé n'a pas joué de rôle dans cet assassinat. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.