Un Suisse sur dix ne sait pas ni lire ni écrire

BERNE - Un Suisse sur dix quitte l'école sans savoir lire, ni écrire. Selon un sondage, seuls 13% de la population savent qu'environ 500'000 adultes souffrent d'illettrisme. Les Romands sont toutefois beaucoup mieux informés.Selon le sondage mené début novembre par l'institut gfs.zurich, seuls 18% de Romands ne connaissaient pas l'existence du problème tandis qu'ils étaient 33% en Suisse alémanique et 34% au Tessin. En Suisse romande, 26% savaient en outre que le problème touche un adulte sur dix alors que ce n'était le cas que de 9% des Alémaniques et des Tessinois.En Suisse romande, le travail d'information se fait de manière plus centralisée et la communication est plus facile dans une petite région, a expliqué la Fondation alphabétisation et formation de base suisse (FABS) qui a commandé le sondage. Créée en septembre, la FABS veut faire mieux connaître l'illettrisme en Suisse et obtenir plus d'argent pour la formation des adultes.Basée à Zurich, elle collabore avec l'Association lire et écrire en Suisse romande. Mais celle-ci se limite à offrir des cours alors que la fondation veut avant tout faire du lobbying, a précisé à l'ATS son directeur Dimitri Derisiotis.Le sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1010 personnes dans toute la Suisse. La marge d'erreur de situe à plus ou moins 3,2%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.