Valais: l'épouse empoisonneuse écope de 18 ans de prison

MONTHEY - Le tribunal de Monthey a infligé 18 ans de réclusion à l'épouse brésilienne d'un menuisier valaisan décédé d'un empoisonnement à la mort-aux-rats. L'épouse a été reconnue coupable d'assassinat malgré ses constantes dénégations."Ma cliente clame toujours son innocence et m'a déjà demandé de faire recours", a déclaré son avocat Olivier Derivaz, confirmant une information du "Nouvelliste". Formellement, la défense attendra d'être en possession du jugement motivé.Lors du procès le 23 novembre, le défenseur avait demandé l'acquittement. L'avocat a mis en doute le sérieux des investigations et l'absence de preuve matérielle. Le procureur avait au contraire retenu la préméditation et requis 20 ans de réclusion.L'accusée originaire du Brésil s'est installée en Suisse à la fin des années 1990. Elle a rencontré son mari en 1998 et l'a épousé deux ans plus tard après la naissance d'un fils en 1999. Elle avait ensuite ramené deux de ses enfants du Brésil.Le mari est décédé le 10 août 2004. L'autopsie a révélé un empoisonnement à la mort-aux-rats. L'épouse a été arrêtée six mois après le décès du mari et accusée de lui avoir administré le poison à sept reprises.Elle a toujours nié l'accusation, défendant la thèse de l'auto-empoisonnement de son mari. Celui-ci voulait l'apitoyer afin qu'elle ne le quitte pas pour son amant, un homme établi en France. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.