Vers une nouvelle baisse des rentes LPP

BERNE - Les rentes du 2e pilier devraient baisser de plus de 10 %. Le Conseil fédéral veut accélérer la baisse du taux de conversion du capital LPP en rente. Le taux tomberait à 6,4 % en 2011. Il est aujourd'hui de 7,15 % pour les hommes et 7,2 % pour les femmes. Avec un taux de conversion de 6,4 %, un capital LPP de 100 000 francs accumulé au fil des années de travail n'équivaut plus qu'à une rente annuelle de 6400 francs. Actuellement, pour le même avoir de prévoyance professionnelle, une femme touche une rente de 7200 francs par an, un homme de 7150 francs. La nouvelle loi sur la prévoyance professionnelle (LPP), en vigueur depuis janvier seulement, prévoit déjà une réduction progressive de 7,2 à 6,8 %, en 2013 pour les femmes et en 2014 pour les hommes. Mais au nom du vieillissement de la population et plus particulièrement d'une "baisse notable des rendements attendus sur les marchés financiers", le Conseil fédéral a décidé d'aller plus loin. Le projet du Département fédéral de l'intérieur (DFI) sera mis en consultation en janvier. Mais les principes généraux, que Pascal Couchepin n'a pas tenu à commenter publiquement, sont fixés. Le taux de conversion dans le domaine obligatoire du 2e pilier (part du salaire annuel jusqu'à 77 400 francs) devrait reculer progressivement à 6,4 % d'ici cinq ans. Le Conseil fédéral souhaite en outre revoir le taux de conversion tous les cinq ans au lieu de tous les dix ans à l'avenir. Le premier examen aurait lieu en 2009 pour les années 2012 et suivantes. La problématique du taux de conversion du 2e pilier a éclaté les remous autour du "modèle Winterthur" en automne 2003. Le grand assureur, suivi par d'autres, a fait passer ce taux à 5,45 % pour les femmes et à 5,83 % pour les hommes dans le domaine surobligatoire du 2e pilier. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.