Violence des jeunes: les Suisses veulent des sanctions plus dures

BERNE - La violence chez les jeunes inquiète. Favorables aux mesures d'intégration, les Suisses sont nombreux à demander aussi un durcissement du droit pénal et le retrait de nationalité des jeunes délinquants d'origine étrangère, révèle un sondage.Selon une étude de l'Institut gfs.bern auprès de 2009 personnes pour la SSR SRG Idée suisse, 69% des Suisses sont favorables au retrait de la nationalité helvétique aux jeunes délinquants étrangers. Seuls 62% des Romands appuient cette mesure, contre 77% outre-Sarine. Sept sondés sur dix sont aussi en faveur d'un durcissement du droit pénal.L'appartenance politique joue un grand rôle. Les sympathisants de l'UDC choisissent à 86% des mesures plus sévères. A l'autre bout du spectre politique, seuls 45% des sondés proches des Verts et 59% des sympathisants socialistes appuient cette mesure.Neuf Suisses sur dix sont favorables à une augmentation du nombre de places d'apprentissage. Et la mise en place d'autres mesures d'intégration recueille l'aval de huit personnes sur dix. Les Romands sont les plus favorables à cette approche. Ils sont 88% à soutenir les mesures d'intégration, contre 77% des Alémaniques et 69% des Tessinois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.