Votations du 27 novembre: les deux objets n'ont pas été compris

BERNE - Le oui à l'initiative anti-OGM et à la révision de la loi sur le travail le 27 novembre aurait pu être plus net. Certains votants n'ont pas entièrement compris les deux objets. Et les partis n'ont été que partiellement suivis par leurs sympathisants.Quelque 55,7% des votants ont dit "oui" à l'initiative contre les organismes génétiquement modifiés (OGM). Or le résultat aurait pu être plus net si une partie des votants n'avait pas cru qu'un "non" signifiait un refus de la technologie génétique, selon une analyse Vox de l'Institut de recherche gfs.bern.En effet, 13% des votants qui ont glissé un "non" dans l'urne n'ont pas voulu repousser l'initiative mais la technologie génétique. Ils auraient donc dû inscrire "oui" sur leur bulletin de vote, souligne l'analyse. Cette erreur de compréhension n'a toutefois pas eu d'incidence sur le résultat.Le même phénomène s'est produit avec la votation sur la révision partielle de la loi sur le travail, qui n'est passée que de justesse avec 50,6% de "oui". Les votants étaient bien informés, relève l'analyse Vox. Ils savaient que cette révision concernait la libéralisation de l'ouverture dominicale des commerces dans les gares et aéroports.Reste qu'une personne sur huit s'y est opposée, jugeant le statu quo satisfaisant et qu'un nombre suffisant de magasins étaient déjà ouverts le dimanche. Cet avis était particulièrement répandu dans les grandes villes, où les consommateurs étaient déjà en mesure de profiter d'une offre plus large en matière d'achats. Or le statu quo n'était possible qu'en cas d'acceptation de la révision.L'analyse a été réalisée par l'Institut des sciences politiques de l'Université de Berne, sur la base d'un sondage de l'Institut de recherche gfs.bern. Le sondage a été mené au cours des deux semaines suivant la votation, auprès de 1017 citoyens et citoyennes. La marge d'erreur atteint +/-3,1%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.